• Résumé détaillé (Wikipédia)

    Le film commence avec le mariage entre Constanzia, dite Connie, la fille de Don Vito Corleone, et Carlo Rizzi à la fin de l’été 1945. Conformément à la tradition, aucun Sicilien ne peut refuser un service le jour du mariage de sa fille, ainsi le Don rencontre différentes personnes pour leur accorder différentes faveurs. D'abord, Amerigo Bonasera demande au Don de venger sa fille en tuant deux jeunes qui ont abusé d'elle. Bonasera est sec avec le Don et va jusqu'à lui proposer de l'argent, le Don accepte à contre-coeur et confie l'affaire à Clemenza qui la donne à Paulie Gatto. Une autre des demandes concerne le filleul de Vito, Johnny Fontane un crooner souhaitant profiter de l’influence de Corleone pour faire une carrière à Hollywood, plus précisément pour obtenir un rôle dans lequel il serait parfait, mais que le producteur Jack Woltz lui refuse après quelques désaccords. Le Don rassure Johnny et décide de faire au producteur une offre qu’il ne pourra refuser.

    Dans le même temps, le plus jeune fils du Don, Michael, de retour de la Seconde Guerre mondiale, explique à sa petite amie Kay la façon violente dont son père règle les affaires avec ses concurrents. Il lui dit que ce sont des méthodes de sa famille, mais pas les siennes.

    Plus tard, le conseiller de la famille, Tom Hagen, un enfant des rues germano-irlandais et demi-frère des fils du Don que celui-ci a élevé comme son propre fils se rend à Hollywood pour persuader le producteur de prendre Johnny Fontane dans le film. Se heurtant à un refus, il détruit la chose la plus précieuse de Woltz en faisant décapiter « Khartoum », son cheval de course et en déposant la tête sur son lit.

    Lorsque Tom retourne à New York, l’important vendeur d’héroïne Virgil « le Turc » Sollozzo demande au Don Corleone une protection juridique et un million de dollars afin de financer son nouveau trafic de drogue en contrepartie d’un pourcentage sur les ventes. Dérangé par l’image qu’il donnerait aux politiciens et aux policiers en acceptant d’être lié à un trafic de drogue, Don Corleone décline l’offre en préférant rester concentré sur des business plus innocents comme les jeux d’argents clandestins, la prostitution et la contrebande d’alcool. Sonny est surpris de sa réaction qui le coupe d’un marché très lucratif. Luca Brasi, un homme de main loyal aux Corleone, est envoyé pour obtenir des informations sur la famille Tattaglia, allié apparent de Virgil Sollozzo, mais il est étranglé : c'est la première étape d’un plan visant Don Corleone.

    Sollozzo tente sans succès de faire assassiner le Don et impose à Tom Hagen de délivrer une nouvelle offre à Sonny. Sonny refuse de prendre en compte l’offre après la tentative d’assassinat et décide d'attendre les informations glanées par Luca Brasi. Mais un paquet est livré aux Corleone indiquant la mort de Brasi. La famille Corleone se prépare donc à une guerre totale contre les autres familles mafieuses de la ville. Pendant ce temps, le capo des Corleone Peter Clemenza fait tuer Paulie, le garde du corps du Don blessé, car Sonny est convaincu qu’il est un traître.

    Michael, qui est reconnu comme un civil ne participant pas aux affaires familiales par les autres familles mafieuses, se rend en ville pour dîner avec Kay puis rend visite à son père hospitalisé. Une fois à l’hôpital, il ne trouve ni policier de garde ou garde du corps de son père : ils ont tous été arrêtés ou déplacés par la police. Michael comprend que son père est sur le point d’être à nouveau attaqué, et déplace avec l’aide d’une infirmière son lit vers une autre chambre. Puis il enrôle un innocent boulanger respectueux de son père pour simuler la présence de gardes du corps en adoptant une posture menaçante à l’entrée de l’hôpital. Une voiture arrive puis repart en voyant les deux hommes. Presque immédiatement, sans le moindre doute selon un plan élaboré, la police arrive avec le Capitaine McCluskey. McCluskey frappe Michael, qui l’accuse d’être corrompu par Sollozzo, et lui casse la mâchoire.

    Michael est sur le point de se faire arrêter, malgré son statut de héros de guerre avec un casier judiciaire vierge, mais Tom Hagen arrive avec des détectives privés et le tire d'affaire. Il indique que McCluskey devra s’expliquer devant la justice en cas d’interférence. Le Don est sauf pour le moment.

    Michael décide désormais de s’impliquer dans les affaires familiales. Se rendant compte que Sollozzo ne s’arrêtera pas tant que son père ne sera pas tué, il se rend volontaire pour assassiner Sollozzo et McCluskey pendant une réunion prévue pour mettre fin au conflit. Le réseau d’indics de Tom Hagen apprend le lieu du rendez-vous, un restaurant du Bronx, et Clemenza fait placer un pistolet dans les toilettes du restaurant. Lors de la réunion, Michael s’excuse pour aller aux toilettes, prend l’arme et abat Sollozzo et McCluskey.

    À la suite de ce double meurtre, Michael est envoyé en Sicile sous la protection de Don Tommasino, un ancien ami de Vito et partenaire en affaires. Là-bas, il rencontre la belle Apollonia qui deviendra sa femme, mais qui sera plus tard tuée par une bombe destinée à Michael. Don Corleone, de retour de l’hôpital, apprend que Michael a tué Sollozzo et McCluskey, alors qu’il l’avait volontairement éloigné des opérations illégales et qu’il avait pour lui des aspirations politiques.

    À New York, Sonny corrige son beau-frère Carlo pour avoir levé la main sur Connie. Après que Carlo eut battu une deuxième fois Connie, Sonny part seul afin de lui régler son compte. Malheureusement, Carlo a trahi la famille Corleone pour la famille Barzini. Les hommes de main de Barzini assassinent donc Sonny à une gare de péage. Au lieu de perpétuer ce cycle de vengeance, Don Corleone- désormais pleinement remis de ses blessures - recherche la paix avec les autres familles pour que son fils puisse retourner à la maison. Don Corleone se rend compte que ce n’est pas Don Philip Tattaglia, mais Don Emilio Barzini qui est derrière cette guerre et le meurtre de Sonny. Michael rentre de Sicile puis, après plus d'un an, il reprend contact avec Kay avant de se marier avec elle. Il lui explique que, dans cinq ans, les affaires de la famille seront devenues totalement légales.

    Fredo, l'ainé, mais aussi le plus faible et le moins intelligent des frères Corleone, est envoyé à Las Vegas pour apprendre les affaires des casinos. Les caporegime Clemenza et Salvatore « Sally » Tessio se plaignent d'être poussés par la famille Tattaglia et veulent la permission de contre-attaquer. Quand Michael, à qui son père a désormais transféré tous ses pouvoirs de chef de famille, donc de Parrain, refuse parce que les « choses sont en cours de négociation », ils demandent la permission au Don de commencer leurs propres familles, comme on le leur avait promis par le passé. Michael leur dit qu'il a des plans pour faire des affaires de la famille- importation d'huile d'olive- une entreprise légitime par les casinos du Nevada, et cela une fois fait, Clemenza et Tessio pourront former leurs propres familles.

    À Las Vegas, dans le casino en partie financé par les Corleone et géré par Moe Greene- basé en partie sur Bugsy Siegel-, Michael appelle Johnny Fontane, lui demandant de signer un contrat garantissant des représentations multiples au casino et demandant qu'il oblige ses amis à Hollywood à faire la même chose. Fontane est heureux de pouvoir rembourser la faveur de son parrain.

    Mais l'offre de Michael pour racheter la part de Moe Greene est repoussée, puisque Greene croit qu'il peut obtenir une meilleure affaire des Barzini. Fredo essaye d'intervenir avec Tom Hagen, qui lui indique que le Don est en semi-retraite et que donc Michael est le responsable des affaires de famille.

    Michael retourne à la maison et Vito Corleone, tout en conseillant Michael au sujet de stratégie et de tentatives possibles d'assassinat, admet qu'il avait espéré que son plus jeune fils ne serait pas mêlé aux affaires familiales. Alors qu'il joue dans le jardin avec son petit-fils Anthony, le fils de Michael, le Don s'étouffe et meurt.

    Pendant l'enterrement, le caporegime Tessio propose une réunion avec les Barzini. Mais Vito Corleone avait indiqué à Michael et Tom Hagen que les ennemis de Michael essaieraient de le tuer en employant une connaissance de confiance pour organiser une réunion, une fois que Vito Corleone et ses raccordements politiques auraient disparu.

    Michael s'arrange alors pour assassiner les autres chefs de famille: Philip Tattaglia, Emilio Barzini, Victor Stracci et Raphael Cuneo, Moe Greene et Tessio. Ces meurtres seront commis pendant la cérémonie où Michael deviendra parrain du deuxième fils de Connie et de Carlo, Michael Francis Rizzi. La cérémonie est à son apogée lorsque Michael expose les vœux traditionnels du baptême à l'église, tandis que Clemenza et ses hommes assassinent les quatre dons et les deux traîtres.

    Plus tard, Michael questionne Carlo au sujet de la mort de Sonny et lui fait admettre son rôle dans le meurtre. Carlo est alors étranglé. Connie accuse ensuite Michael d'avoir commandité le meurtre de Carlo. Kay est témoin de la confrontation hystérique de Connie et demande des explications à Michael. Il répond énergiquement : « Ne m'interroge pas au sujet de mes affaires, Kay ». Devant son insistance, il semble se radoucir et accepte une question « seulement pour cette fois », pour finalement nier toute implication dans la mort de Carlo.

    Kay est soulagée par le démenti de Michael. Cependant, elle semble avoir des craintes lorsqu'elle observe Clemenza et le nouveau caporegime Rocco présenter leurs respects à Michael, embrassant sa main et s'adressant à lui comme « Don Corleone ».


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :