• Carte d'identité
    (cliquez pour agrandir)

    Don Vito Corleone, natif de Corleone, un village de Sicile, de son vrai nom Vito Andolini, est le fils de Antonio Andolini. Ce dernier a été assassiné par Don Francesco Ciccio, parrain de la mafia locale. Paolo Andolini, le frère aîné de Vito, jure de se venger de la mort de leur père: c'est pourquoi Don Ciccio le fait assassiner, ainsi que leur mère, et tente de faire de même avec le jeune Vito, dont il craint une vengence future. Mais Vito, orphelin solitaire, embarque pour l'Amérique dans un bateau rempli d'immigrants italiens. Un employé des douanes d'Ellis Island inscrit Vito Andolini, natif de Corleone, sous le nom de Vito Corleone.

    Quelques années plus tard, il épouse Carmella et devient après le père de 4 enfants : Santino, surnommé Sonny et que seul Vito appellera par son vrai prénom, bagarreur, indiscipliné et têtu, il est le sous-chef de la famille ; Frederico, « Fredo », il est un peu simple et faible ; Michael, le préféré de Vito, timide, discret, héros de la guerre, qui prendra plus tard la succession de son père ; et Costanza « Connie » Corleone-Rizzi, la seule fille de Vito. En 1917, Vito Corleone, devenu adulte, travaille dans un magasin d’alimentation de New York avec son ami Genco Abbandando.

    Le voisinage est contrôlé par un membre de « La Main Noire », Don Fanucci, qui extorque des paiements de protection aux commerçants du quartier. Une nuit, le voisin de Vito, Clemenza, lui demande de cacher des armes pour lui, et plus tard, pour rembourser la faveur, l'emmène dans un appartement luxueux où ils commettent leur premier crime, volant ensemble un tapis élégant. Don Fanucci, au courant de leurs vols, tente de leur extorquer un pourcentage de leurs affaires, mais Vito l'assassine.

    Plus tard, il crée une entreprise d'huile d'olive. Il retourne en Sicile et assassine Don Ciccio, devenu très vieux, vengeant ainsi son père, sa mère et son frère. En 1945, il est le chef de l'une des cinq familles régnant sur le syndicat du crime. Il ne supporte pas l'idée de ne pas obtenir tout ce qu'il veut et les autres patrons de la Mafia se gardent bien de l'affronter. Jusqu'au jour où, devant son refus de prendre part au commerce lucratif de la drogue, ils assassinent Luca Brazi, le fidèle homme de main du Don, chargé de surveiller Sollozzo, « le Turc », et vont l'attaquer en pleine rue de plusieurs balles de revolver.

    Il survivra pourtant. Son fils Michael, qui n'avait jamais vraiment prit part aux affaires, sauve son père d'un second complot, en abat les protagonistes, Sollozzo et McCluskey, un policier corrompu au service de Sollozzo, et part se cacher en Sicile. Sonny, le fils aîné de Vito, est assassiné par les hommes de main de Barzini, parrain d'une autre famille de la mafia. Suite à ce meurtre, le Don organise une rencontre entre les différents chefs des cinq familles, pour finir la guerre et organiser le retour de son fils Michael.

    Il confie le pouvoir à son fils et devient le chef de conseil de la famille. Quelque temps plus tard, en jouant avec son petit fils Anthony dans son jardin, le Don s'étouffe en riant et succombe. Don Vito Corleone est joué par Marlon Brando dans Le Parrain, puis par Robert de Niro dans Le Parrain 2.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique